Sélectionner une page

En entrant dans la cour du domaine Loew à Westhoffen en Alsace, les tables étaient dressées, annonciatrices d’une jolie fête en perspective. Et pour cause, Caroline et Etienne Loew fêtent cette année les 20 ans du domaine, à grand renfort de gastronomie. Au programme : sur chaque plat servi, un vin jeune et un vin vieux. De quoi égayer les sens et animer la soirée ! Je n’y serai pas, quel dommage, donc autant faire contre mauvaise fortune bon coeur et se faire plaisir tout de suite avec une dégustation !

J’ai été particulièrement charmée par le Riesling Ostenberg 2014, construit sur une trame ciselée, doté d’une grande fraicheur. Malgré une mise en bouteille très récente, on devine une belle profondeur à ce vin, et le potentiel d’épanouissement et de garde qui l’accompagne !
Le Muscat sec Les Marnes Vertes 2014 offre un nez expressif fidèle à ce cépage : on retrouve très bien les notes muscatées, accompagnées de touches fleuries. La bouche est plus discrète, sur la tension elle aussi.
Enfin, le Gewurtztraminer Cormier 2015, cultivé sur marnes noires, s’exprime sur les épices, les fleurs et les fruits. La bouche est ronde, avec beaucoup de douceur même si le vin demeure « sec » dans le cahier des charges. Les notes miellées apportent de la complexité et l’ensemble compose un équilibre très agréable.

Les vignes sont conduites avec une attention particulière au respect de la terre et du raisin. Certifié bio et demeter, avec des taux de sulfites très bas, des rendements bas également, et une
vignification parcellaire, le travail ne manque pas au domaine pour l’équipe de 5 personnes. Mais le résultat est là, et la dégustation est un vrai plaisir ! Les vins portent l’identité de leurs terroirs respectifs et la « patte » du vigneron que l’on retrouve en filigrane pour chacun d’eux. L’ensemble donne une gamme d’une grande élégance, qui associe pudeur et délicatesse – si vous me passez l’expression pour parler de vin.
Décidément je les apprécie ces vins tendus, construits sur le fil, complexes et aboutis, mais suffisamment discrets pour laisser place à l’imagination.

Merci à Etienne Loew pour cette belle dégustation, et chapeau bas à toute l’équipe du domaine !